Accueil Politique Ibrahima SÉNE accuse Ousmane Sonko d’être à la solde des lobbies LGBT

Ibrahima SÉNE accuse Ousmane Sonko d’être à la solde des lobbies LGBT

76

Le PCA de la MIFERSO ne rate jamais une occasion pour casser du sucre sur le dos du leader du PASTEF. S’exprimant sur sa page Facebook, le membre du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) livre un texte incendiaire dans lequel il accuse  Ousmane SONKO d’être à la solde de lobbies pétroliers et LGBT.

En effet, selon lui, il a profité du discrédit porté sur le pouvoir judiciaire par l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS), du statut de chef de l’opposition intronisé par les medias et des réseaux sociaux, une plainte de viol et menaces de mort transformée en complot politique, l’appel à la résistance et à la révolution, « l’insurrection du 3 au 8 mars avec son lot de destruction » pour se proclamer  « génie politique » grâce à  « ses soutiens  pro démocratie  au pays et à l’étranger comme Amnistie Internationale, et islamistes, comme Tareq Ramadan ».

« Ils cherchent à diaboliser et à discréditer un président de la République, dont le pays a été victime d’une instrumentalisation des difficultés que vivent ses populations après un an de pandémie d’où il commençait à les faire sortir, pour organiser une insurrection afin de prendre le pouvoir par la  ‘rue’ ! Leur objectif reste la mise à terre de notre République démocratique, comme cela a été réussi un peu partout, notamment en Libye, pour prendre en main le destin de notre peuple. Par leurs agitations, Amnistie internationale et les autres ONG qui ont soutenu SONKO, ont montré au Sénégal qu’ils ont un  ‘agenda caché’ en Afrique, qui n’ a rien à avoir avec leur proclamation de foi de  ‘défense des droits de l’Homme, y compris de la Femme’ , encore moins avec la ‘République démocratique’ qui fait que l’accès au pouvoir, se fait exclusivement par l’expression démocratique et transparente du suffrage du peuple, et bannit toute sa prise par la ‘rue’ !Debout citoyens ! Pour défendre notre République démocratique, notre Etat laïc, et barrer la route aux lobbies LGBT, Pétroliers et gaziers ! », écrit-il sur sa page Facebook.

A en croire Ibrahima SÉNE, le député officie « dans le but explicitement et publiquement proclamé, de faire partir, comme au Mali, le président de la République Macky SALL ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici